ROMILLY HANDBALL : site officiel du club de handball de ROMILLY SUR SEINE - clubeo

Nationale 3 : Le mot du coach n°23 !

25 avril 2017 - 23:50

VAE VICTIS

Je reste dans les citations latines (que je n’ai pourtant pas étudié grand merci !) et dans les références historiques pour titrer ce mot du coach…

Oui, vae victis : malheur au vaincu ! Le perdant du derby était condamné à la descente en prénational. Nous y voici. Comme Brennos le gaulois le fit avec les romains lors de la pesée du prix du départ de ses guerriers de la ville de Rome, l’Entente a jeté son glaive dans la balance et fait pencher du mauvais côté le plateau de la balance…

Comme je l’ai écrit la dernière fois, le bilan général sera fait et étudié un peu plus tard. Je vais me contenter de parler du match de samedi…ce qui n’est déjà pas mal !

En préambule, je dois dire que la journée avait pourtant bien commencé avec la victoire, en demi-finale de la coupe de l’Aube, de l’équipe 2, contre Nogent. Rendez-vous est donc pris pour nos gars de la 2 au mois de juin pour la finale !

C’est par la suite que ça s’est gâté ! Mais uniquement au niveau du résultat. Le plus important me direz-vous !? Dans certains cas oui. Pour samedi soir ? Au vu du classement de la poule au moment du match, chacun pourra se faire son avis sur la chose…

Personnellement, et en plein accord avec les mots de cap’tain Gob en fin de match, je pense que l’important réside en deux points : le mélange solidarité/volonté que les gars ont affiché pendant tout le match, et leur capacité à pouvoir bien jouer sans colle !

Même s’il est possible, comme l’a dit Olivier, que la pression a joué sur ses joueurs en première mi-temps, je retiens avant tout notre excellente prestation durant cette première période. Prendre 6 buts en une mi-temps est assez rare pour le souligner. La défense a bien fonctionné avec le respect des consignes, et Jerem a fait le boulot derrière. Un regret ? Oui, on aurait pu mener 11-5 au lieu de ne mener « que » 10-6. Plus 6 ou plus 4, petite différence quand même…

Et qui aurait pu nous permettre de « mieux absorber » notre début catastrophique de 2ème mi-temps. Un véritable « romillonnade ». Du grand art ! Malheureusement pour nous, une constante de la saison écoulée…

Les joueurs de l’entente, fidèles à leurs valeurs et à leurs forces, sont revenus sur le terrain gonflés à bloc et sûr de leur capacité à revenir dans la partie…La suite du match a été un mano à mano avec du suspens. Quelques détails font que la victoire tombe dans l’escarcelle de l’Entente ; en fin de rencontre, un poteau par-ci, une faute défensive par-là, et le tour est joué.

Mais je le répète, les gars n’ont pas démérité. Au contraire !

Je reviens au début de mon mot du coach : maintenant que nous sommes délivrés du « Avé Caesar morituri te salutant » des matchs couperets, ayons une certaine sérénité pour bien aborder ces derniers matchs. Sans pression. Uniquement pour le plaisir. Et gagner encore au moins un match, peut-être (et surtout ?) par ce que nous nous le devons à nous-même…

Ah ! J’allais oublier ! Un grand merci pour les méga décibels d’encouragement de nos deux grands absents du terrain : Julo et Deuil ! Ainsi qu’à tous ceux qui avaient fait le déplacement pour nous encourager !!!

 

Commentaires

Aucun sondage